Bien qu’ils ne soient pas des travailleurs de la santé, les avocats ont la responsabilité des problèmes d’autrui. En temps de pandémie, c’est tout un défi.

Mais qui s’occupent de ceux à qui on demande de s’occuper des autres ?

Cette réflexion m’a inspiré le goût de vous transmettre mes vœux de santé et de bonheur pour la période des Fêtes qui approche et l’année qui s’achève bientôt (et enfin !). Faute de pouvoir le faire individuellement, j’adresse ces remerciements, à tous les membres de la section du Barreau de Québec, composée des districts judiciaires de la Beauce, de Montmagny et de Québec.

Aux juristes de l’État, merci de soutenir les différentes fonctions de nos institutions et de faire preuve d’innovation; les changements sont grands et votre capacité d’adaptation vous honore. Un merci particulier aux juristes du ministère de la Justice qui travaillent d’arrache-pied à la modernisation de notre système de justice à vitesse grand V. Il s’agit d’un grand navire à manœuvrer.

Aux avocats en entreprises, merci d’être agiles et de jongler avec l’incertitude, puisque les organisations ont dû s’adapter et se réinventer au rythme des exigences sanitaires.

Aux avocats du Directeur des poursuites criminelles et pénales, de l’Aide juridique, du Procureur général, merci pour votre travail sans relâche; vous êtes des piliers de notre système de justice.

Aux avocats en pratique privée, en solo et en études de toute taille, merci de votre capacité d’adaptation et d’innovation. Merci aux directrices et directeurs de cabinet d’avoir tenu la barre du navire pendant une traversée en plein brouillard.

Aux avocats assumant des mandats d’aide juridique, merci de votre implication et de votre ténacité; vous êtes demeurés présents pour les plus démunis de nos clients.

Aux avocats en droit de la famille et de la jeunesse, merci de votre humanité et de continuer à prodiguer vos conseils à ceux et celles qui en ont le plus besoin.

Aux avocats professeurs, merci de soutenir la relève de la profession, nous en aurons tous besoin !

Aux avocats médiateurs, merci de continuer à promouvoir les solutions innovantes et à vous impliquer pour la promotion des modes alternatifs de règlements des conflits.

Aux avocats qui offrent gracieusement leur temps pour des œuvres charitables, des organismes communautaires ou des dossiers pro bono, merci de contribuer à une société plus juste et égalitaire.

Aux avocats bénévoles du Barreau de Québec impliqués dans nos comités, et particulièrement à nos présidents qui ont su avancer leurs travaux en temps de pandémie, merci de votre savoir-faire et d’avoir accru votre implication. Aux membres du conseil, merci de votre implication sans relâche en cette période mouvementée. Merci à toutes les employées de la permanence du Barreau de Québec pour leur soutien indéfectible à nos membres.

Aux 97 assermentés de 2020, nous sommes très heureux de vous compter parmi nos collègues et nous vous félicitons pour tout le travail que vous avez accompli jusqu’à présent. Être avocat n’est pas facile depuis quelques mois, mais nous allons y arriver en nous entraidant et en travaillant ensemble.

Aux membres de la magistrature, merci d’avoir su prendre le virage technologique avec une accélération inédite, votre collaboration et votre ouverture avec les différents comités de liaison étant fort appréciée et gage de la bonne administration de la justice de notre section.

À vous tous et à vos familles, ainsi qu’à celles et ceux que j’ai omis de nommer, bon repos bien mérité. Offrez-vous ce qui est vous rend heureux.

Une suggestion bien personnelle:  la nouvelle chanson J’en appelle à la poésie de David Goudreault. 

Caroline Gagnon

Bâtonnière de Québec