Les administrateurs du Conseil du Barreau de Québec débutent un exercice fort important en matière de gouvernance : une nouvelle planification stratégique et une mise à jour de nos règlements généraux. La période actuelle postpandémie est fort propice pour tenir cet exercice et pour répondre notamment à ces questions :

–             Quel(s) service(s) du Barreau souhaitez-vous obtenir et sous quelle forme ?

–             Quel est votre degré d’appréciation des activités et des services ?

–             Quels sont les nouveaux besoins des membres ?

Pour ce faire, votre implication sera nécessaire pour que cette planification puisse répondre le mieux possible à vos attentes. Notre but est de mieux réaliser notre double mission, soit le soutien des membres et protection du public. Nous souhaitons également accroitre votre niveau d’appréciation des services du Barreau de Québec au cours des prochaines années ainsi que le niveau de participation des membres. Le Conseil du Barreau a choisi d’être accompagné par la firme Point Cardinal pour réaliser cette planification. Nous solliciterons donc la participation d’un nombre maximal de nos membres et partenaires sous plusieurs formes.

Dans un premier temps, un sondage anonyme et confidentiel vous sera transmis dans la semaine du 5 juillet, dont le temps de réponse ne nécessitera qu’une dizaine de minutes.

Exceptionnellement, vous recevrez ce sondage par courriel, en plus de l’Infolettre mensuelle.

L’exercice d’une planification stratégique n’a pas été réalisé depuis 6 ans – la plus récente couvrait la période de 2016-2019; : il nous est donc d’autant plus approprié et utile de solliciter l’opinion de l’ensemble de nos membres par voie de sondage. Par la suite, des entretiens ciblés et des entrevues menées auprès de groupes plus restreints auront lieu, afin d’alimenter la réflexion des administrateurs.

Nous vous remercions à l’avance de votre intérêt. Vos représentants au conseil sont hautement motivés à s’investir dans cet exercice et votre implication à répondre au sondage nous sera précieuse.

Une soirée à l’occasion de la visite de la Cour suprême à Québec

Du 12 au 16 septembre prochain, la Cour suprême du Canada sera présente à Québec pour une visite historique, notamment pour l’audition de deux dossiers. Il ne s’agit que de la seconde fois lors de laquelle la Cour suprême siège à l’extérieur d’Ottawa. Un site web est d’ailleurs dédié à cette visite et plus d’informations seront communiquées éventuellement sur cette plateforme. D’ores et déjà, une soirée aura lieu le jeudi 15 septembre prochain au Manège militaire, où sont conviés l’ensemble de la communauté juridique et la population de Québec. Le nombre de places étant limité, surveillez bientôt la vente des billets.

20 ans pour Avocats sans frontière Canada

En 2002, trois juristes du Barreau de Québec, Me Dominique-Anne Roy, Me Pascal Paradis et Me Pierre Brun, ont ce rêve un peu fou ou un peu naïf, de changer le monde. Ils ont alors fondé, ici à Québec, ce qui est aujourd’hui Avocats sans frontières Canada (ASFC). Avec l’appui de différents partenaires du milieu, dont notamment le Barreau de Québec, une poignée de bénévoles s’est ainsi donné comme mission de promouvoir les droits humains.

C’est bien la preuve qu’une vision commune peut faire la différence.

Cette année, ASFC fête le 20e anniversaire de sa fondation. Il est donc nécessaire de souligner à grands traits l’importance de cet organisme voué à la solidarité et la coopération internationale.

En effet, il existe peu d’organismes se consacrant à la défense des droits humains, à la dénonciation de la violence faite aux femmes et à la reconnaissance des droits des communautés autochtones. Il existe également peu d’organismes dédiés au renforcement de la sécurité et de l’indépendance des avocat.e.s. Il en existe aussi peu qui travaillent à renforcer la capacité d’agir de la société civile dans les pays où l’accès à la justice et la primauté du droit doivent être sans cesse défendus, même au péril et à la sécurité de ceux qui portent cette mission.

Eh bien ! Nous en connaissons un et il a pignon sur rue ici, à Québec, sur la rue Saint-Joseph Est.

Nous avons vu grandir ASFC, accroître l’envergure de ses actions et pouvons maintenant apprécier tout le chemin parcouru pour la justice dans le monde. Nous l’avons aussi vu mesurer l’écart entre les besoins immenses et sa capacité d’agir, qui sera toujours limitée.

Cette année, j’invite les membres de notre section à tendre l’oreille à ce qu’est aujourd’hui ASFC puisque différentes activités sont programmées, notamment :

Le Barreau de Québec félicite et remercie tout le personnel et les coopérants de ASFC. La situation mondiale nous permet de constater qu’il est primordial de renforcer la capacité d’agir des pays vulnérables, tout en mettant de l’avant le respect des populations et le développement des liens avec la société civile, comme le fait ASFC. Pendant la pandémie, comme le dit le directeur général Me Pascal Paradis, ASFC a « traversé les frontières malgré la fermeture des frontières ».

ASFC contribue tous les jours à faire rayonner la profession d’avocat.e, en agissant comme vecteur de changement dans les collectivités et en étant un incontournable en matière de promotion des droits humains. Aussi, l’organisme suscite des vocations auprès des jeunes juristes, ou des moins jeunes, et permet ainsi aux avocat.e.s de contribuer à un monde meilleur.

Félicitations à ASFC pour leur 20e anniversaire.

Votre bâtonnière,

Caroline Gagnon

cgagnon@jscavocats.ca

418-681-0037 poste 3