Pour cette édition, permettez-moi d’aborder trois sujets, pour lesquels vous constaterez un fil conducteur.

Les valeurs du Barreau de Québec

A la suite d’une démarche élargie et par consensus, les membres du Conseil du Barreau de Québec se sont dotés, l’année dernière, de trois valeurs phares :

  • Intégrité
  • Solidarité
  • Engagement

Cette démarche fut motivée par le souci d’adopter des principes de bonne gouvernance. Bien que d’autres valeurs auraient pu correspondre à notre mission et à la vision des administrateurs, l’intégrité, la solidarité et l’engagement constituent les principes cardinaux qui guident la réflexion de votre Conseil et aident la prise de décision. D’autant plus, ces dernières supportent la double mission du Barreau de Québec qui, telle que définie par son règlement, est d’assurer la protection du public et de soutenir ses membres.

Depuis, les orientations et moyens d’action des administrateurs qui vous représentent sont influencés par ces trois valeurs. Ce qui assure une cohésion décisionnelle au sein du Conseil. Sachez que nos efforts sont constants pour faire avancer les projets et maintenir à jour les priorités de l’année.

Le Défi…On décroche (la trêve de 7h à 7h)

Vous avez sûrement entendu parler du Défi…On décroche (la trêve de 7h à 7h), lancé par le Barreau de Québec aux avocats de la section et ceux de la province. Ce défi consiste à éviter, pendant le mois de février, l’envoi de courriels non urgents entre collègues entre 19h et 7h. Avez-vous répondu présent au défi ? Nous, oui.

À constater le haut niveau d’enthousiasme qu’elle suscite, cette initiative laisse transparaître un grand besoin d’adopter, individuellement et collectivement, une meilleure hygiène de travail. Notre vigilance et notre surveillance constante de notre boîte courriel, 24h sur 24h, dans un contexte de télétravail, favorise-t-elle le rendement et la qualité de nos opinions juridiques ? Le courriel transmis à 22h à un confrère au sujet du protocole de l’instance est-il opportun ?  Pourrait-il être envoyé le lendemain matin ? Le Défi…On décroche a permis à bien des membres de découvrir l’existence de la fonction « différer la livraison » ou « retardateur de courriel » comme disent certains. Jusqu’ici inconnue, cette fonctionnalité qu’offrent les services de messagerie constitue une bonne occasion de réduire la pression et diminuer le stress. Vous pouvez consulter l’image de la marche à suivre pour différer la livraison de vos courriels au bas de ce texte. En somme, ce n’est qu’une question de bon sens et de courtoisie professionnelle.

« Après que le comité ait annoncé la tenue de son défi sur les réseaux sociaux, les commentaires se sont multipliés. Plusieurs personnes de l’extérieur du Barreau de Québec ont démontré de l’intérêt » Judith Desmeules, Le Soleil, 1er février 2021.

Des avocats de toute la province se sont montrés si intéressés par le Défi, que nous avons invité tous les bâtonniers de toutes les sections du Québec à y participer. Cette initiative de notre section fait donc boule de neige, et c’est pour le mieux.

L’une des priorités du Conseil du Barreau de Québec est la santé psychologique. L’importance de décrocher du travail rejoint un besoin actuel et vital, qui permettra également une meilleure productivité et une meilleure rétention des ressources humaines dans nos organisations.

Espérons-le, cette vague de participation touchera également d’autres catégories de professionnels et travailleurs à intégrer ces bonnes pratiques.

Le Défi constitue un bel exemple de cette valeur de solidarité, traduite en engagement.

Parlons formations

Toujours très actif à ce niveau, le Barreau de Québec connait actuellement une effervescence en matière de formation, en mode virtuel, évidemment, via la plateforme TEAMS. La variété et la pertinence des formations répondent à un besoin d’actualiser vos connaissances en tant que membres du Barreau de Québec. En tant qu’avocat, nous ne le disons pas assez, il est important de se tenir à jour, notamment au niveau des technologies.

La plateforme TEAMS permet aussi de diffuser les changements qui surviennent dans différents champs de pratique. Permettant d’accueillir jusqu’à 250 participants, TEAMS rend possible pour l’avocat, aux prises avec un agenda chargé, de suivre une formation sur l’heure du midi sans les temps de déplacements, de stationnement, etc. Bien que les contacts sociaux nous manquent, il s’agit d’avantages indéniables. Encore ici, les bonnes pratiques vont sûrement demeurer après la pandémie.

Rappelons que ces formations sur l’heure du midi sont offertes gratuitement !

Au nom du Conseil, je tiens aussi à remercier les formateurs et conférenciers, ainsi que l’ensemble des membres de la permanence du Barreau de Québec, qui ont permis la tenue de ces formations.

La formation, un autre exemple d’engagement de votre Barreau.

Votre bâtonnière,

Caroline Gagnon

Pour me joindre : (418) 681-0037