Chers membres,

En ce début d’une nouvelle année, je tiens à vous transmettre, en mon nom personnel et en celui des membres du conseil nos meilleurs vœux. Santé, prospérité et amour pour vous, vos proches et votre famille!

Cette année est remplie de défis à relever et elle s’annonce prometteuse.

Le Tarif de l’aide juridique demeure au cœur de nos préoccupations et nous sommes proactifs dans ce dossier, à l’image des membres de notre section. Je vous reviendrai prochainement avec des nouvelles sur ce dossier.

Le retour de la conférence des juristes de l’état est aussi  au programme, surveillez votre infolettre pour la date à venir à l’automne !

La question de la santé psychologique demeure une priorité et des conférences midis sont offertes aux membres en plus de l’appui du Barreau au programme « repairs » mis en place par le Jeune Barreau de Québec. Nous sommes à élaborer d’autres moyens d’aide dont certains impliqueront les tribunaux de première instance et leurs règles de pratiques et directives. Ces démarches sont entreprises en collaboration avec nos comités de liaison et les tribunaux concernés. De plus, notre comité conciliation travail vie personnelle travaille sur un aspect important touchant le volet de la santé psychologique et nous vous tiendrons au courant des développements à venir. Sur ce sujet, comme pour tout autre, n’hésitez pas à communiquer avec moi.

En ce qui concerne la numérisation ou dématérialisation de la justice, le dossier évolue toujours et nous sommes très impliqués avec les autorités du Ministère de la Justice. Une présentation des systèmes français a eu lieu à notre initiative dans nos bureaux, prouvant que l’expérience française est riche d’enseignements en la matière. Nous allons également profiter du jumelage de notre barreau avec celui de la Floride, via notre comité États-Unis pour également apprendre de l’expérience américaine dans ce domaine et transmettre les informations aux autorités concernées ou leur participation directe à de telles présentations. C’est au stade de l’élaboration du système qu’il est important de collaborer et d’être proactif. Par ailleurs, pour les membres directement, des formations en la matière sont aussi au programme.

Vous l’aurez compris, notre section joue un rôle de leader dans cet important enjeu du virage technologique de notre système judiciaire puisque nous sommes, en tant qu’avocats(es) les premiers utilisateurs du système. Il est donc de notre devoir de faire toutes les représentations utiles afin que ce virage réponde, non seulement aux besoins des justiciables, mais aussi aux besoins des membres et à nos obligations déontologiques.

C’est donc une année bien remplie qui s’annonce pour nous tous et nous saurons relever ces défis tous ensemble !

Au plaisir de vous rencontrer.