Vœux pour l’année 2022

Au nom de tous les membres du conseil, permettez-moi de vous transmettre nos vœux les plus chaleureux pour cette nouvelle année. Santé, paix et bonheur pour vous et votre famille!

Marquée par la 5e vague de la pandémie, la période des fêtes et ce début d’année ne sont pas des plus réjouissants. Il devient difficile de ne pas nous laisser atteindre par la morosité et la fatigue pandémique. Malgré tout, et c’est ce que je veux mettre en lumière ici, il faut souligner que nos activités professionnelles et le fonctionnement de la justice se poursuivent sans retard ni délai.

Saluons notre maitrise des outils technologiques, qui nous a permis de devenir aujourd’hui très habiles. Qui aurait pu croire à une transformation aussi rapide des fameux hangars à papier qu’étaient les cabinets d’avocats et les salles de cour ?

À la fois un sprint et un marathon, cette pandémie met cependant à rude épreuve notre résilience. Pour contrer la mauvaise humeur ambiante, j’aimerais vous inviter à prendre quelques minutes pour téléphoner à un collègue, simplement pour prendre des nouvelles et souhaiter de vive voix une bonne année. Pour l’avoir fait en début de pandémie, j’y ai trouvé beaucoup de satisfaction.

J’avais alors répondu à une invitation lancée en avril 2020 par le Jeune Barreau de Québec à communiquer par téléphone avec un membre, alors que les rencontres virtuelles n’étaient pas la norme. J’ai appliqué cette suggestion pendant plusieurs mois, en téléphonant quelques fois par semaine à des collègues pour un bref échange, question de prendre des nouvelles. Vous dire tout le plaisir que j’y ai trouvé! Comme bâtonnière, j’ai pu ainsi mieux comprendre les réalités des membres et leurs préoccupations.

Je vous invite donc à faire quelques appels à des collègues. Jadis, l’appel du rôle ou les formations en salle étaient l’occasion d’échanger informellement entre nous. Aujourd’hui, il faut dès lors prendre l’initiative d’appeler un collègue pour lui parler! Le bon vieux téléphone s’avère tout de même pratique dans cette nouvelle ère de technologies et fait du bien, entre une rencontre Teams et Zoom.

Encore ici, si vous ressentez le moindre besoin, rappelons l’importance de faire appel aux ressources du PAMBA qui offre six consultations psychologiques gratuites et confidentielles, aussi accessibles aux stagiaires: aide@pamba.info.

À surveiller bientôt !

Comme organisation, le Barreau a aussi développé une forte capacité à « se retourner sur un dix sous » depuis le début de la pandémie. En plus des services réguliers et de nombreuses formations qui se déroulement au cours des 3 derniers mois de notre exercice, nous vous invitons à surveiller les activités suivantes:

  • Le groupe de travail en matière de diversité: les travaux avancent bien et le groupe pourra présenter prochainement ses travaux afin de promouvoir la diversité et l’inclusion dans notre profession.
  • Une clinique juridique virtuelle avec la Chambre de commerce et d’industrie de Québec (CCIQ); Des avocats bénévoles y offriront 30 minutes de conseils à des PME membres de la Chambre dans différents domaines du droit: emploi et travail, bail commercial, droit des affaires, etc. Il n’est pas trop tard pour y participer! (pour participer : communications@barreaudequebec.ca)
  • Un nouveau site web; le Barreau de Québec se dotera prochainement d’un nouveau site offrant plus de convivialités, pour mieux répondre à vos besoins.
  • Le fameux Défi… On décroche! : pour la seconde année, vous serez invités, pendant tout le mois de février, à relever ce défi de retarder les communications non urgentes entre collègues entre 19h et 7h.

Bonne santé!

Votre bâtonnière,

Me Caroline Gagnon

cgagnon@jscavocats.ca

418-681-0037 poste 3