Québec, le 3 mars 2017 – Le Barreau de Québec déplore que le retour au travail des juristes de l’État s’effectue par une loi spéciale. Il offre son soutien à ses membres, et invite la communauté juridique de Québec à faire de même pour permettre une reprise des activités efficace et sereine.

La bâtonnière de Québec a déjà fait état des effets négatifs de ce conflit dans une lettre adressée au premier ministre. Une loi spéciale laisse craindre qu’il sera difficile de maintenir des relations de travail qui exigent, par leur nature, confiance et étroite collaboration entre juristes et représentants gouvernementaux.  Or, « Le Barreau de Québec espère toujours que la période de 45 jours permettra de conclure une entente à la satisfaction de tous », mentionne la bâtonnière de Québec, Me Johanne McNeil.

Le Barreau de Québec offre sa collaboration afin de faciliter la reprise des activités professionnelles de ses avocates et avocats. « Certaines idées ont été mises de l’avant pour soutenir nos membres et faciliter le plus possible le retour au travail de même qu’une relance efficace, mais réaliste, des activités judiciaires et législatives », conclut la bâtonnière McNeil.

Les membres de Québec sont invités à communiquer avec le secrétariat du Barreau (418 529-0301 ou par courriel à communications@barreaudequebec.qc.ca) pour toute question relative à la reprise de leurs activités professionnelles, notamment quant à la formation obligatoire, ou pour soumettre toute idée ou initiative visant à améliorer la relance des activités judiciaires ou législatives.

 

Renseignements :

Me Lisa Bérubé, directrice générale

Barreau de Québec

Téléphone : 418 529-0301, poste 23

Courriel : dg@barreaudequébec.ca

 

        
MENU