C’est avec beaucoup de fierté, d’honneur et d’enthousiasme que j’entreprends mon mandat de bâtonnière de Québec. J’ai le privilège et l’honneur d’être la 144e personne, dont la 16e femme, à assumer cette fonction. Je serai toutefois la première à avoir vécu l’heureuse initiative du vote par voie électronique!

Nous sommes fiers de confirmer que 1602 membres ont ainsi exercé leur droit de vote, soit une participation de près de 40 %, du jamais vu pour la section. Je remercie les candidates et candidats : Mes Caroline Gagnon, Sophie Noël, Jonathan Frédéric Poitras et Louis Riverin. Votre intérêt pour le Conseil démontre l’ouverture des membres à vouloir prendre place au sein du pouvoir décisionnel du Barreau de Québec, ce qui est sain pour notre organisation. Je souligne également les efforts de l’équipe de la permanence, particulièrement Madame Julie Trottier, pour la mise en œuvre du vote électronique. Le taux de participation justifie clairement la pertinence de cette nouvelle alternative et les efforts y ayant été consacrés.

Quant aux priorités de l’année, les deux premières s’inscrivent dans la suite logique du mandat de la bâtonnière Mc Neil :

  • La mise en application du plan stratégique et l’embauche d’une ressource en matière de communication. Cette démarche aura une incidence directe sur l’ensemble des tâches des employées, ce qui amènera nécessairement la révision de la structure interne générale du Barreau de Québec.
  • La réalisation de certains engagements destinés à faciliter le démarrage des jeunes en pratique privée reste à faire, soit la tenue d’une formation portant sur le mécanisme de facturation à l’aide juridique et la mise sur pied d’un réseau de mentors disponibles pour accompagner les jeunes qui démarrent à leur compte.

Quant aux autres priorités :

  • Des difficultés ont été identifiées par nos collègues de pratique privée en lien avec certaines exigences découlant de l’application de la Loi sur l’aide juridique. Mon souhait est de poursuivre les discussions avec les représentants de la Commission des services juridiques pour les atténuer le plus possible.

La simple représentation de nos clients emporte un dédale de formalités à rencontrer et je crois qu’il faut revenir à l’essentiel et simplifier autant que possible.

Nous savons déjà que certaines solutions ne sont pas à la portée des représentants du réseau d’aide juridique et dans ces cas particuliers, s’il le faut, je souhaite, avec l’approbation du Conseil, saisir les autorités concernées de l’importance de procéder à certaines modifications législatives.

Je pratique en droit de la famille, des successions et en droit de la jeunesse depuis des années. Ces domaines revêtiront pour moi des enjeux particuliers.

  • Tout d’abord en droit de la famille, je souhaite travailler, en collaboration avec le Comité de liaison avec la Cour Supérieure – Chambre de la famille – de même qu’avec le juge en chef associé, l’honorable Robert Pidgeon afin de tenter d’améliorer certains aspects de la pratique, bien que dans la division de Québec dans son ensemble, la situation soit des plus positives. Je crois, malgré tout, qu’il y a peut-être des façons d’améliorer les choses encore plus, notamment au niveau des expertises, des dossiers hautement litigieux, de même que les gens se représentant seuls qui sont de plus en plus nombreux.
  • Quant au droit de la jeunesse, j’observe que plusieurs ressources pour aider les familles et les enfants existent, mais sont mal ou peu connues du milieu juridique des praticiens. J’aimerais prévoir, au courant de l’année, et rendre disponibles pour les avocats, certaines visites de ressources particulières afin de mieux les connaitre et par le fait même mieux orienter nos clients.
  • Finalement, je souhaite participer activement à la mise sur pied du colloque Québec-Floride prévu au printemps 2018 par les membres du Comité Floride. Je crois qu’il est tout à l’avantage des avocats de Québec de profiter de l’entente de coopération afin d’établir et de développer des liens d’affaires.

Il s’agit d’un aperçu de ce que seront nos priorités dans la prochaine année. J’anticipe avec plaisir de travailler avec le Conseil, les comités et l’équipe de la permanence afin de mettre de l’avant ces modestes idées.

Je souligne le départ de certains membres du Conseil : Mes Sophie Noël, Dominique-Anne Roy et Régis Boisvert, président sortant du Jeune Barreau de Québec. Merci d’avoir dynamisé les échanges du Conseil. Toutes nos félicitations à la bâtonnière sortante, Me Johanne Mc Neil, pour avoir brillamment répondu aux priorités de l’année et pour nous avoir partagé son savoir et son vécu relatifs aux enjeux autochtones. Au nom du Conseil et en mon nom personnel, je tiens à la remercier d’avoir mené avec brio les destinées du Barreau de Québec au cours de la dernière année.

Je termine en remerciant l’équipe de Carré Webster avocats qui prendra les bouchées doubles pour les prochains mois afin de me permettre de vivre cette expérience unique.

Espérant avoir le plaisir de vous croiser sous peu, je vous remercie de votre confiance!